Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du groupe "Ensemble, Aulnoy au coeur", regroupant les élus communistes et républicains
  • Le blog du groupe "Ensemble, Aulnoy au coeur", regroupant les élus communistes et républicains
  • : Les élections municipales de Mars 2008 ont envoyé trois conseillers municipaux communistes et républicains au Conseil Municipal d'Aulnoy-lez-Valenciennes. Ce blog a pour but de permettre aux jeunes et aux salariés aulnésiens de rester en contact avec eux.
  • Contact

Recherche

Une question?

POUR RESTER EN CONTACT...

Par courrier :

3, Allée A, Avenue de la Rhônelle
59 300 AULNOY

Par courriel :
pcf-aulnoy@orange.fr

29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:35

 

Bonnes fêtes de fin d’année 

 

Cette période est l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée. Pour les Aulnésiens comme pour la majorité des Français ce qui marquera 2011 est la baisse très sensible de notre pouvoir d’achat. C’est nous qui payons la crise du capitalisme. « Halte à la vie chère !» avons nous revendiqué face à Carrefour et des milliers de pétitions ont été déposées à la Préfecture.


Cette année a aussi été pour nous l’occasion de relayer vos revendications. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous interpeller, et c’est pour nous un encouragement et l’assurance que vous nous considérez comme utiles, comme porteurs de propositions. Nous continuerons à être à votre écoute, à votre service.


La fin d’année, c’est aussi la fête dont nous avons tant besoin pour oublier un instant la dureté du capitalisme mondialisé. Bonnes fêtes de fin d’année à tous les Aulnésiennes et Aulnésiens.


Nous avons aussi une pensée très amicale et fraternelle pour tous ceux qui, privés de famille, bloqués par la maladie ou le manque d’argent, passent toujours difficilement cette période.


Jean-François Malaquin, Arnoldo Martelossi, Philippe Perek.

Repost 0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 21:24

Non à la vie chère… à Aulnoy aussi !

 

Titre--Ensemble--aulnoy-au-coeur-.jpg

 

La rentrée est souvent source de mauvaises nouvelles : augmentations en tout genre (sauf bien sûr salaires, prestations et retraites).

C’est aussi le cas à Aulnoy où les tarifs de divers services municipaux ont augmenté de 5 à 10 % alors qu’annoncés à 3 %, arrondis. Pour cette raison, nous n’avons pas voté ces augmentations en conseil municipal. Il est vrai qu’elles portent sur des sommes relativement faibles, mais dans ce cas on n’annonce pas un pourcentage qu’on ne respecte pas. Les Aulnésiens ont le droit d’être informés en toute objectivité.

Autre augmentation pour laquelle il n’y avait pas de pourcentage annoncé : la hausse du tarif de location de la salle de l’Union. En effet pour les Aulnésiens elle passe de 100 € à 152 € soit plus de 50 % d’augmentation. Le prétexte invoqué : les travaux. Nous ne sommes pas d’accord, cette salle a été rénovée, certes, mais avec vos impôts directs ou indirects et il faudrait payer 50 % de plus ! C’est ce qu’on appelle la double peine ! Nous avions fait la contre-proposition d’une augmentation raisonnable de 3 % tenant compte de l’augmentation du prix du gaz et de l’électricité. Nous n’avons, une fois de plus, pas été entendus.

 

Jean-François Malaquin, Arnoldo Martelossi, Philippe Perek.

Repost 0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 13:21

Où est passé l'engagement du PS de rétablir la retraite à 60 ans ?

 

http://www.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/image/60ans.jpg

Lundi 14 décembre sur RTL, François Hollande a précisé la réforme des retraites qu'il entend mettre en œuvre s’il était élu Président de la République. Ceux qui ont commencé à "travailler à 18 ans" et qui cumulent "41 ou 42 années de cotisations" pourront partir en retraite à 60 ans. C’est un peu court. Où est passé l'engagement du projet socialiste de rétablir l'âge légal de départ en retraite à 60 ans ?François Hollande recule aussi sur la pénibilité. Alors que l'accord EELV-PS stipule que le droit de partir à 60 ans sera rétabli pour ceux ayant commencé à travailler tôt et ayant exercé des métiers pénibles, le candidat socialiste a confirmé qu'un départ anticipé à 60 ans ne sera pas automatique mais que les conditions seraient renvoyées à une négociation entre partenaires sociaux.Quelle audace ! Pour rassembler, pour répondre aux enjeux de la période, la gauche a besoin d'une orientation différente, en rupture avec les politiques régressives des dernières années. Il s'agit donc de rétablir la retraite à 60 ans à taux plein pour toutes et tous avec la prise en compte de la pénibilité de professions donnant droit à des départs anticipés. Aucun salarié ne devra toucher de retraite inférieur au Smic. Le financement des retraites peut et doit être assuré, notamment par un cotisation nouvelle sur les revenus financiers des entreprises, au même taux que les cotisations employeurs sur les salaires.

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 22:55
DONNAINT
Corinne Donnaint,
Conseillère Régionale du Valenciennois
Victoires du groupe communiste au Conseil Régional :
Différents amendements, pour un total de 6,9 millions d'ueros, ont été adoptés par le Conseil Régional à l'initiative du groupe communiste :
  • mise en place d'une bourse de 150 E pour aider les apprentis à financer leur permis (coût : 1,5 million d'euros) ;
  • passage du montant du chèque-livre lycéen à 75 E (coût : 900 000 E) ; ou encore le vote (à l'unanimité)
  • une subvention de 500 000 E aux associations des victimes de l'amiante.
  •  pérennisation de la prise en charge de la moitié du désengagement du département du Nord dans le transport des lycéens. La mesure était transitoire, pour 3 ans. Elle est désormais définitive.
  • 1 million supplémentaire pour l'appui à la création culturelle
  • conseil juridique aux syndicats d'entreprises où l'emploi est menacé
  • soutien accru au tissu associatif
  • appui à la numérisation pour les petites communes

Pour plus d'informations cliquez ici

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 20:41

 

 

http://www.nord.pcf.fr/local/cache-vignettes/L170xH248/arton2192-418b8.jpg

 

  

Les communistes d'Aulnoy sont à votre rencontre pour vous proposer de signer une pétition contre la vie chère.

 

Vous avez sans doute vu ou entendu parler de notre initiative de 12 novembre, en présence de Michel Lefebvre et Norbert Jessus, conseillers généraux de la 19e circonscription, pour sensibiliser les aulnésiens et les clients de Carrefour.

 

Ces pétitions seront remises en préfecture le 26 novembre après une grande manifestation régionale organisée par le Parti Communiste Français, à Lille. Les communistes du canton organisent un bus gratuit pour s’y rendre, n’hésitez pas à vous y inscrire en nous contactant. Départ à 9h20, Place Roger Salengro ou salle Félicien Joly.

Inscriptions : pcfaulnoy@gmail.com / 06 30 04 16 02

----------------------------------

 

artoff2168-19c91

 

La vie est chère, de plus en plus chère. Tout augmente, sauf nos salaires bien entendu.

Ne prenons que quelques exemples :

o             Produits alimentaires

En un an, les prix ont augmenté globalement de 0,8%. Mais la hausse sur certains produits est bien plus importante : 2,9% pour les produits frais, 1,5% pour le thé et le café.

La marge des grandes surfaces et des industriels s’élève, sur la même période, à 10 milliards d’euros sur ces seuls produits. Pour illustrer, sur un litre de lait, contre 28 centimes il y a un an, 38 centimes leur revient désormais. Pour l’emmental, l’industrie récupère 45% du prix d’achat, la grande distribution 51%, seuls 4% vont au producteur paysan. Pour ce fromage, les profits ont augmenté de 32% en un an. Pour la cerise, où l’industrie n’intervient pas, le prix de vente en rayon est cinq fois plus élevé que le prix versé au producteur.

La hausse des prix n’est donc due qu’à l’appétit des capitalistes.

o                               Energie,  essence

Le sans plomb a augmenté de 11% en un an, le gaz de 20% ! Les bénéfices de Total, sur la même période, sont de 10 milliards d’euros (+32% par rapport à l’année précédente). Le PDG de Total a encore faim cependant : il a annoncé qu’il fallait s’attendre à voir le prix du litre passer à terme à 2 euros !

En réalité, les firmes pétrolières répercutent rapidement la hausse des prix à l’échelle mondiale… Mais elles oublient automatiquement de répercuter les baisses ! Halte à l’arnaque !

 

o                               Transports

Le TGV a vu ses prix augmenter de 2,5% en mars 2011. C’est la conséquence de la séparation de la SNCF (propriétaire des trains) et de RFF (propriétaire du réseau ferré). Au même moment, les concessionnaires d’autoroutes (privatisées par la droite) ont connu un bénéfice d’1,3 milliards d’euros, avec une augmentation moyenne de 2,24% du prix pour les automobilistes.

 

o                               Immobilier

Les loyers ont augmenté en moyenne de 2,5% en 2010. Sur un an, les prix à la vente ont augmenté de 10%. Pendant ce temps, il manque près d’un million de logements en France.

 

Halte à la vie chère !

Les solutions existent

 

Les communistes proposent :

 

o       La nationalisation des grandes surfaces, des secteurs clés de l’industrie, des firmes pétrolières, de transports, et la construction d’un vaste service public du logement. Ces entreprises et services seraient gérés par l’Etat, les usagers et les salariés. Nous exigeons la renationalisation du secteur énergétique (EDF-GDF). En ce cui concerne la distribution de l’eau, à l’exemple de municipalité communiste de toute la France, nous pourrions mettre en place, à l’échelle du Valenciennois, une gestion publique de l’eau qui ferait baisser sérieusement les prix.

 

o       Cette maîtrise publique de l’économie permettrait de bloquer les prix, comme le permet le Code du commerce, dans tous les domaines indispensables à la vie quotidienne. Un plancher peut être fixé pour les loyers, que l’on pourrait limiter à 25% maximum du budget (aujourd’hui, en moyenne, 30 à 40%). En indexant les salaires aux prix, toute hausse des prix conduirait à une hausse de salaire.

 

o       Pour l’essence, son prix est lié, pour 65%, aux taxes (TIPP et TVA). Ces taxes peuvent être amoindries. Pour récupérer l’argent perdu par cette opération, nous proposons une imposition des firmes pétrolières étrangères basées en France.

 

Cependant, rien ne peut s’obtenir sans vous. Tous ensemble à la manif' le 26/11!

Repost 0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:09

DESPRES_Albert.jpg  JESSUS_Norbert.jpg  

 

LEFEBVRE_Michel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame, Monsieur,


 

Vous le savez, Sevelnord est en danger. Les raisons sont simples : PSA a choisi une stratégie industrielle qui passe par la suppression de 6 800 emplois en Europe et son partenaire Fiat a décidé de se retirer du site d’Hordain. La plus grosse entreprise de l’arrondissement et ses 2800 salariés en feront-ils les frais ? Si nous laissons d’autres en décider, cela est à craindre.

 

Voilà pourquoi, en concertation avec les syndicats de l'entreprise, les élus de la Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut ont créé un Comité de vigilance, d'initiative et d'action ouvert à tous, pour préserver l’activité industrielle et l'emploi sur le site, mais aussi chez les sous-traitants du secteur automobile qui emploient 7 000 salariés. Car si Sevelnord venait à disparaître, la plupart de ces PME mettraient la clé sous la porte. Avec des conséquences que le Valenciennois connaît hélas trop bien pour les familles et par ricochet, pour le commerce local, les artisans, les professionnels de santé, les collectivités, etc.


 

Nous avons trop souffert du démantèlement de la sidérurgie pour accepter que l’histoire se répète. Nous ne voulons pas que nos territoires connaissent un nouvel Usinor Denain. Les 700 personnes présentes le 29 octobre au lancement de ce Comité de vigilance en sont autant de témoins.

 

 

Aujourd’hui, toutes les options sont possibles. Le groupe PSA a les moyens de faire d’Hordain un site majeur de son développement industriel, complémentaire de celui de Trith-Saint-Léger, au sein d’une filière automobile régionale qui est la 2e de France. C’est à Hordain quie doit être construit le nouveau véhicule utilitaire « K-Zéro ». C’est l’enjeu du bras de fer qui s’engage avec la direction de PSA et le gouvernement.


 

Le Ministre de l’Industrie a annoncé la création d’une « cellule de suivi et d'anticipation industrielle pour le site » sous l’autorité du Préfet. Les syndicats y siégeront. Nous, conseillers généraux, y porterons avec détermination vos revendications et celles des villes aux côtés des élus de la Porte du Hainaut.


 

Notre nombre, notre mobilisation, notre détermination sont nos meilleures armes pour convaincre la direction de PSA d’investir sur le site industriel d’Hordain qui est l’un des plus modernes d’Europe, pour exiger du Président de la République et du gouvernement qu'ils prennent clairement position en faveur de la pérennité de Sevelnord et des emplois.


 

Pour la sauvegarde de Sevelnord, pour les 10 000 emplois en jeu, pour le dynamisme économique de notre arrondissement qui en dépend, pour nos enfants… Quelle que soit notre situation aujourd’hui, nous avons tous une bonne raison de nous mobiliser.


Ensemble, nous sommes forts.


 

Nous vous invitons à participer massivement à la manifestation publique pour la défense de Sevelnord et de l'emploi dans les territoires du Hainaut-Cambrésis et du Douaisis, organisée par l’intersyndicale de Sevelnord avec le soutien du Comité de vigilance, d'initiative et d'action auquel sont associés des élus de toutes tendances politiques.


 

Cette manifestation est programmée le samedi 19 novembre 2011, à 10 h, place d'Armes à Valenciennes.


 

Nous comptons sur vous.

Avec confiance,

 

 

 

 

Michel LEFEBVRE

Maire de Douchy-les-Mines

Vice-Président du Conseil Général

 

Albert Desprès

Mairie de Roeux

Conseiller Général du canton de Bouchain

 

 

 

 

 

Norbert JESSUS

Maire de Trith-Saint-Léger

Conseiller Général du canton de Valenciennes Sud

Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 21:29

http://unef.fr/wp-content/uploads/2011/10/affiche.png

Cliquez ici pour signer la pétition (unef.fr/sante)

 

Taxes, franchises médicales, déremboursements, augmentation du prix de l’affiliation à la sécu… depuis 2007, le gouvernement a décidé de financer ses économies en faisant payer plus cher les étudiants qui veulent se soigner. A l’heure actuelle, lorsqu’un étudiant dépense 2€ en soins, la sécurité sociale ne lui en rembourse que 1€. Insuffisamment remboursés, les étudiants doivent en plus subir une double peine en supportant de nouvelles taxes sur leur santé. Ainsi, pour 100€ dépensés en soins, ce sont 13€ qui vont directement dans les poches de l’Etat. La nouvelle taxe décidée dans le cadre du plan de rigueur va encore aggraver cette situation. Injuste, inefficace et dangereuse, cette taxe risque de faire de l’accès à la santé un privilège que la majorité des étudiants ne pourront plus se payer. Pourtant, tout le monde ne subit pas la rigueur de la même façon. L’industrie pharmaceutique par exemple affiche des bénéfices records cette année (plusieurs milliards d’euros) sans que le gouvernement ne la mette à contribution. Faire payer plus les étudiants au risque de voir leur santé se dégrader et préserver les plus riches, c’est le choix que le gouvernement a fait avec sa nouvelle taxe.


(...)


La taxe sur les mutuelles : la taxe de trop !


Dans le cadre de son plan de rigueur, le gouvernement  vient de décider de doubler la taxe sur les complémentaires santé. 

Cette taxe est injuste socialement car elle touchera d’abord les plus fragiles. Elle est inefficace car en empêchant les étudiants de se soigner, on les expose à des problèmes de santé plus lourds et qui coûteront plus chers à l’assurance maladie. Enfin du point de vue de la santé publique, cette taxe est dangereuse car elle va inciter les étudiants à prendre une protection complémentaire d’un niveau insuffisant ou tout simplement à renoncer à se couvrir. 

Alors que la santé des étudiants est aujourd’hui taxée à plus de 13%, l’industrie pharmaceutique et ses 25 milliards d’euros de bénéfices annuels est épargnée par le gouvernement avec une taxe de seulement 1,5%. La taxation de la santé est une aberration : alors qu’elle est un bien public qui doit profiter à tous, la santé est désormais taxée deux fois plus qu’un hamburger. 


Une attaque direct contre l’accès à la santé 


En faisant le choix de surtaxer notre santé, le gouvernement se rend coupable de plonger les étudiants dans une crise sanitaire. En considérant que les étudiants peuvent « attendre » pour se soigner, le gouvernement crée une situation explosive. A force de reporter des soins, de plus en plus d’étudiants laissent des pathologies légères dégénérer en maladies plus lourdes médicalement et plus coûteuses financièrement. 

La taxe décidée par le gouvernement est un véritable impôt sur la santé qui conduit les mutuelles à ponctionner plusieurs millions d’euros sur les cotisations étudiantes pour les verser à l’Etat au détriment de la santé des étudiants. Non seulement cette mesure augmente une nouvelle fois le coût de la santé pour les étudiants, mais elle fragilise aussi directement les mutuelles étudiantes. Ces dernières sont des acteurs quotidiens du service public de la santé étudiante en permettant à tous les étudiants de gérer eux même leur santé et de bénéficier de mesures de prévention adaptées. 

(...)
Repost 0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 19:43

artoff2168-19c91.jpg

 

CONTRE LA VIE CHERE

 

Rassemblement et distribution de tracts, le 12 novembre, avec les communistes d'Aulnoy et de la 19e circonscription, à partir de 10h devant Carrefour Aulnoy.
En présence de Michel Lefebvre et Norbert Jessus, conseillers généraux de la 19e circonscription.

 

 

Cliquez ici pour lire le tract

Repost 0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 21:45

Des locataires des Tilleuls nous ont interpelé quant à l'état d'un escalier qui relie leur parking à l'Avenue Mousseron. Nous sommes intervenus auprès de la Municipalité. Voici notre courrier :

 

http://m.groupeghi.com/m/image/hlm/m/761_1.jpg 


Monsieur le Maire,

 

Suite à l’interpellation par un riverain de la tour « les Tilleuls » je me permets de vous faire part de ses observations et demandes.

-         L’escalier donnant sur l’avenue Mousseron est dégradé avec des fissures importantes au risque pour les personnes âgées l’empruntant de chuter ou de bloquer leur canne.

-         Les abords de cet escalier permettent également à des cyclistes ou cyclomotoristes de passer le long de cet escalier au risque de causer un accident avec les piétons étant donné l’absence de visibilité. Une extension du grillage d’environ un mètre de chaque côté permettrait de limiter ces risques.

-         D’autre part on déplore dans cet immeuble une multiplication de petites incivilités (par exemples poubelles éventrées et étalées au rez-de-chaussée).

 

En espérant que ces remarques seront entendues, au nom de notre groupe je vous prie, Monsieur le Maire, d’accepter nos salutations les plus distinguées.

 

 

Aulnoy, le 24/10/2011.

 

                             Pour le groupe, Philippe Perek,

 

 

 

Repost 0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 14:50

L'agriculture au centre du débat


 Gérard Le Puill, journaliste et écrivain, a animé le débat. Gérard Le Puill, journaliste et écrivain, a animé le débat.

Jeudi soir un débat politique et social sur le thème de l'agriculture et des questions alimentaires ...


 

était organisé à Aulnoy. La section locale du parti communiste avec l'association Espace Marx avait invité Gérard Le Puill, journaliste retraité qui collabore avec plusieurs publications ( La Terre, l'Humaniste) pour animer le débat. Ce dernier a présenté sa vision des enjeux agricoles, avec une analyse critique de la politique agricole actuelle, s'appuyant sur son livre Bientôt nous aurons faim. Ce journaliste communiste anime régulièrement des débats pour expliquer son point de vue. « Il va falloir une agriculture plus diversifiée qui renoue avec la culture maraîchère, ce sont des enjeux économique et écologique. Il faut renouer avec les arbres qui produisent de la nourriture même sur les terres les plus pauvres ».


C'était le premier débat de ce type organisé à Aulnoy et peu de personnes avaient répondu présentes, alors que le sujet concerne tout le monde, car « c'est l'agriculture qui nourrit les hommes », faisait remarquer le journaliste. 

 

La Voix du Nord, 24 octobre 2011

Repost 0