Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du groupe "Ensemble, Aulnoy au coeur", regroupant les élus communistes et républicains
  • Le blog du groupe "Ensemble, Aulnoy au coeur", regroupant les élus communistes et républicains
  • : Les élections municipales de Mars 2008 ont envoyé trois conseillers municipaux communistes et républicains au Conseil Municipal d'Aulnoy-lez-Valenciennes. Ce blog a pour but de permettre aux jeunes et aux salariés aulnésiens de rester en contact avec eux.
  • Contact

Recherche

Une question?

POUR RESTER EN CONTACT...

Par courrier :

3, Allée A, Avenue de la Rhônelle
59 300 AULNOY

Par courriel :
pcf-aulnoy@orange.fr

27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 18:14

 PROJET QUI N'A MÊME PAS ETE PRESENTE AU CONSEIL !

 

 

    Groupe municipal

 

Chez P. Perek

3 allée A Avenue de la Rhônelle.

 

Monsieur le Maire,

 

Notre groupe sollicite l’inscription à l’ordre du jour du prochain conseil municipal la motion reprise ci-dessous.

 

Espérant que notre demande sera prise en considération, nous vous prions d’accepter, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations.

 

Aulnoy, le 13/09/2012.

 

 

PROJET

 

Le Conseil Municipal d’Aulnoy-lez-Valenciennes, réuni le ……………………

Demande au Gouvernement de la France de revenir sur le choix qui semble être fait de passer par un vote du Parlement pour adopter le traité budgétaire européen.

 

Ce choix confirmerait ainsi le choix d’exclure le peuple français d’un débat pourtant décisif pour l’avenir de la France et de l’Europe, au moment où 72% de nos concitoyens, progressivement informés des enjeux, s’affirment favorables à l’organisation d’un référendum sur cette question.

 

A Aulnoy, nous avions eu un débat très constructif et intéressant pour nous inquiéter des retombées du projet de réforme territoriale de l’ancien gouvernement pour notre commune.

Le projet actuel dépossédant le gouvernement français de sa liberté de voter librement son budget, de limiter à 0,5% le déficit aura inévitablement des conséquences sur les dotations, donc sur les finances de la commune d’Aulnoy.

 

Trois raisons de fond plaident  en faveur de cette consultation nationale.

 

La première est que Monsieur Hollande, en tant que candidat, avait clairement promis de renégocier le traité et de réorienter le rôle de la BCE (Banque Centrale Européenne). En fait de renégociation, pas une ligne du traité n’a été changée et rien n’a été modifié du statut et des missions d’une BCE indifférente des peuples et strictement attachée à l’application de politiques d’austérité partout en Europe. Dès lors, comment un gouvernement de gauche pourrait-il se satisfaire d’un tel traité co-écrit par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ?

La seconde est que puisqu’il s’agit bien de rigueur et que le peuple français n’a pas voté pour cela au printemps dernier, il est légitime que celui-ci soit consulté. Le traité impose une « règle d’or » qui limite le déficit à 0,5% sous peine de coupes automatiques dans les programmes de dépenses prévus, et de sanctions . Il stipule que c’est une autorité extérieure au pays (d’ailleurs non élue) qui décide de l’élaboration de son budget, surveille ses dépenses, vérifie la nature des recettes … La Commission européenne prend ainsi possession des compétences budgétaires de notre pays.

La démocratie parlementaire, la souveraineté nationale sont des enjeux majeurs qui justifient à eux seuls que les Français soient consultés. L’objectif réel de ce traité européen est de conforter les politiques d’austérité pour garder la confiance des marchés financiers sur lesquels les Etats devraient continuer à s’endetter. Comment dans ces conditions mener une véritable politique de gauche ?

 

La troisième raison qui démontre la nécessité d’un référendum est que ces politiques libérales se traduisent depuis cinq ans par l’enfoncement de l’Europe dans la crise, par sa faillite et son déclin. La Grèce, l’Italie, l’Espagne, la Grande-Bretagne, sont en récession franche. L’Allemagne multiplie les difficultés. Quant à la France, elle accumule les trimestres de croissance nulle et le nombre des chômeurs explose : 100 000 de plus dans le Nord Pas-de-Calais en 5 ans, la consommation et le pouvoir d’achat sont en recul.

Sans une politique de relance construite sur de nouveaux modèles de développement, ce que pourrait proposer la Gauche, sans pouvoir dégager nos grands choix d’investissement de la dépendance et des injonctions des marchés financiers, la sortie de crise demeurera une chimère.

Cela implique que nos concitoyens soient associés à une décision qui leur revient de prendre au terme du grand débat national transparent qu’appelle cette situation.

Ne leur infligeons pas un nouveau déni de démocratie.

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 18:09

CONSEIL MUNICIPAL DU 15/10/2012

POINT  10.1 et 10.2 : Fusion de syndicats intercommunaux.

 

Vous connaissez notre position sur le sujet, nous en avions déjà débattu lors de précédentes réunions et de notre réunion exceptionnelle sur le projet de réforme territoriale qui, soit dit en passant n’a pas encore été abrogé.

Nous ne sommes pas favorables à des regroupements qui éloignent de plus en plus les centres de décisions, contre la création de véritables usines à gaz qui échapperont de plus en plus au contrôle des élus.

Nous voterons contre ces propositions.

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 18:07

Texte présenté par le groupe

 

Depuis toujours nous nous sommes efforcés de défendre, avec vous Aulnésiennes et Aulnésiens, les services publics de proximité : La Poste, les dessertes de bus dans la commune, les permanences de la CPAM à Aulnoy …

La réforme des collectivités voulue par le gouvernement Sarkozy avait été l’occasion d’un débat très constructif au conseil municipal entre les forces de gauche unanimes à dénoncer les effets néfastes de ce projet, depuis devenu loi. Nous n’avons pas ici à discuter sur l’opportunité qu’a eue le nouveau gouvernement d’abroger cette loi. Par contre nous sommes très déçus d’avoir été les seuls à voter contre les fusions de syndicats intercommunaux issues de cette loi lors des derniers conseils municipaux à Aulnoy. Ces fusions aboutissent inéluctablement à la création d’entités énormes, ingérables, inefficaces éloignant toujours plus les centres de décision. Comment concilier les intérêts de communes aussi éloignées que Thun Saint Amand et Marquette en Ostrevant  par exemple ? Le Valenciennois était à nos yeux la bonne taille !

 

Nous profitons de cet espace pour vous souhaiter à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

 

Jean-François Malaquin, Arnoldo Martelossi, Philippe Perek.

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 18:04

 

 Ils ont oublié Jaurès !

Les socialistes se sont alliés à la droite pour faire passer le texte le plus anti- social de ces dernières années.

Ils ont bradé la souveraineté de la France par mollesse, par renoncement devant les lobbies du capitalisme financier. Hollande et son gouvernement ont capitulé en rase campagne devant Angela Merkel.

Hollande dans son « show » télévisuel nous annonce plus de rigueur, plus de chômage, le détricotage du code du travail, la compression des dépenses publiques, le report sine die du vote des étrangers. Peut-on croire encore un tout petit peu au « changement » ?

Pour les socialistes aussi, c’est l’Europe du « fric » avant tout.

« Je porte en mon cœur un rêve de fraternité et de justice et je veux travailler jusqu'au bout pour le réaliser. » ; Jean Jaurès.

Par Philippe PEREK

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 17:59
 

o                   Pour Aulnoy, nous avons des propositions : Une véritable démocratie participative avec des comités de quartiers écoutés et respectés, des consultations locales pour les grands projets, un conseil municipal qui joue pleinement son rôle et qui respecte les minorités en n’hésitant pas à les écouter et les associer aux projets. En effet, ces groupes représentent une partie de la population. Même le budget devrait pouvoir être discuté avec les Aulnésiens.

o                   En réalité : Depuis l’ accession à la Mairie d’Aulnoy de l’équipe actuelle, c’est l’apologie de la démocratie participative. Ce ne sont que des paroles ! Les consultations se résument le plus souvent à des réunions sur des projets déjà ficelés. Au sein même des instances municipales, nous n’avons eu cesse de réclamer plus de transparence et de démocratie en associant davantage les groupes minoritaires. En vain. Il en va de même avec les Aulnésiens qui ne sont jamais vraiment consultés quand il s’agit de projets d’urbanisme, d’aménagement en tous genres… Une réunion de quartier, quand il y en a, est l’occasion de présenter le projet déjà ficelé ou avec très peu de marge de manœuvre. Les décideurs font mine de prendre en considération les remarques des riverains, et c’est tout. Il semble que les décisions à Aulnoy soient du ressort d'une poignée de personnes, élus et collaborateurs, les autres n'ayant qu'à acquiescer.

o                   C’est ce que vous, Aulnésiens, ne cessez de nous dire.

  

   

 
Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 17:56

EN CHIFFRES  :

2,25 milliards d'euros

Le gouvernement vise une baisse de 2,25 milliards d'euros des dotations aux collectivités sur 2013-2015, soit 750 millions chaque année. Les élus locaux vont malheureusement une nouvelle fois être au régime sec !

L’an dernier, contre ce même projet de Sarkozy, l’ensemble des groupes de gauche au conseil municipal dénonçait cette mise au régime sec !

Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 12:19

« Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de leur possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis. »

Thomas Jefferson, Lettre au secrétaire au Trésor, le genevois Albert Gallatin (1802)

Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 11:07

"Nous avons entendu ces derniers jours le Parti Socialiste regretter vivement qu'au Sénat "le Parti communiste ait joint ses voix à celle de la droite pour rejeter la proposition de Loi sur l'énergie et d'en profiter pour donner des leçons sur "la gauche". Exercice hasardeux étant donné le contenu même de cette Loi. D'abord quand on est de gauche, on ne s'attaque pas à la péréquation tarifaire de l'énergie (même tarif quel que soit son lieu d’habitation) qui garantit le traitement égalitaire entre les Français. De même, on ne propose pas une loi élaborée sans aucune concertation avec les différents acteurs que sont les usagers et leurs associations, les élus, les organisations syndicales. Quand on est de gauche, on s'attaque aux hausses incessantes du prix du gaz qui provoquent un niveau de précarité énergétique jamais atteint. Quand on est de gauche, après 10 années de droite, on redonne du sens à un grand service public de l'énergie, comme a su le faire le gouvernement d'après guerre, en 45, dans une France en ruine.

Enfin, à l'argument qui vise à sous-entendre que les sénateurs Front de gauche ont voté main dans la main avec la droite, je ne résiste pas au fait de répondre que ce sont bien les parlementaires socialistes qui ont voté avec l'UMP le traité budgétaire européen qui promet l'austérité au peuple.

Donc, quand on est de gauche, on refuse le traité Sarkozy-Merkel et on combat l'austérité et toutes les vieilles recettes patronales de compétitivité basées sur l'écrasement du « coût du travail ».

La situation économique de notre pays appelle à plus de responsabilité. Les parlementaires communistes appuieront tout ce qui va et ira dans le sens du changement voulu par les Français et pour que l'économie soit mise au service du développement humain.  Et, comme l'observait Pierre Laurent dans son courrier à Harlem Désir , « l'ostracisme à l'égard de nos propositions n'est pas une bonne méthode, il est même un des problèmes de la situation actuelle », comme nous venons de le constater au Sénat.

Le PCF et les parlementaires du Front de gauche exigent que leur parole soit écoutée, entendue et respectée.

Fabien ROUSSEL

secrétaire départemental du PCF"

Repost 0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 17:41

Texte présenté par le groupeTitre--Ensemble--aulnoy-au-coeur-.jpg

 

C’est la rentrée. Comme les autres, les familles aulnésiennes sont confrontées aux augmentations déjà effectives ou annoncées.

Nous nous apercevons de l’augmentation du prix du panier au supermarché quand on fait nos courses. Avec la chute des feuilles (d’impôt), l’augmentation est sensible. Les carburants, passez-nous ce mauvais jeu de mot, flambent malgré une baisse moyenne et surtout provisoire de 6 centimes et après une forte augmentation. Le prix de l’énergie, électricité et gaz s’apprête à faire de même. Le pouvoir d’achat a, pour la première fois baissé. Le chômage est à la hausse. Bref, malgré le soleil, une rentrée plutôt morose. Souhaitons que le gouvernement consulte les Français sur le traité Sarkozy-Merkel du mécanisme européen de stabilité, traité qui va encore amplifier les difficultés de la France, donc de nous, Aulnésiens.

 

Jean-François Malaquin, Arnoldo Martelossi, Philippe Perek.

 

 

 

Repost 0
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 13:13

Texte présenté par le groupeTitre--Ensemble--aulnoy-au-coeur-.jpg

 

Dans la feuille d’information de mai 2012, nous avons appris que « suite à des demandes de la municipalité » Transville travaille sur des ajustements d’horaires et qu’un nouvel arrêt serait mis en place face à la salle culturelle. Nous en sommes ravis et souhaitons que ces « ajustements » aillent dans le sens des demandes des usagers !

Ne serait-ce pas aussi la mobilisation d’usagers dont nombre d’Aulnésiens que nous avons relayés (environ 150 signatures que nous avons fait parvenir en janvier au président du SITURV) qui a fini par payer ? Dans tous les cas, cette mobilisation n’aura pas été inutile. Nous sommes prêts, à nouveau à nous mobiliser, à agir auprès des Aulnésiens pour dénoncer ce qui ne va pas et pour essayer, ensemble, de trouver des solutions.

Notre groupe est, depuis le début, et restera à votre écoute et à votre disposition.

 

Jean-François Malaquin, Arnoldo Martelossi, Philippe Perek.

Repost 0